La remise à niveau

Sommaire

Lorsque vous entamez une action de formation professionnelle, vous pouvez choisir de faire une remise à niveau, ou bien un bilan de compétences, une pré-qualification, un perfectionnement, une mise à jour.

Qui peut bénéficier d'une remise à niveau ?

La remise à niveau entre dans le dispositif de la formation professionnelle continue. L'adulte qui souhaite poursuivre une remise à niveau doit donc avoir quitté la formation initiale.

Bon à savoir : la loi n° 2018-771 du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel a donné une nouvelle définition de l'action de formation en y incluant les actions d'apprentissage et a remplacé le terme « formation professionnelle continue » par « formation professionnelle » dans le Code du travail.

La remise à niveau peut s'effectuer selon la volonté du salarié ou du demandeur d'emploi :

  • parce qu'il a identifié un besoin au cours d'un bilan de compétences ;
  • parce qu'il se sent mal à l'aise dans l'une des tâches qui lui est confiée ;
  • parce que, pour accéder à un emploi, il n'a pas le niveau dans un domaine.

La remise à niveau peut également s'effectuer à la demande de l'entreprise :

  • parce qu'elle a identifié des lacunes chez l'un de ses salariés ;
  • parce qu'elle souhaite déplacer un salarié vers un autre service, lui confier de nouvelles responsabilités.

Certains organismes qui dispensent des remises à niveau fixe un âge minimum de 17 ans.

Formation continue professionnelle : qu'est-ce qu'une remise à niveau ?

Une formation professionnelle de remise à niveau est l'occasion d'approfondir votre culture professionnelle, qu'elle soit générale ou technique. En fonction de vos acquis de base, de votre niveau de départ (débutant, intermédiaire, confirmé), la remise à niveau sera plus ou moins longue et plus ou moins intense.

La plupart des organismes qui proposent des remises à niveau fonctionnent soit en formation à distance soit en cours du soir. Vous devrez dans ce cas réaliser votre remise à niveau en dehors de votre temps de travail, sur la base de documents qui vous seront fournis par l'organisme.

Les remises à niveau concernent généralement :

  • le français : orthographe, grammaire, capacité de synthèse ;
  • l'apprentissage des bases de la gestion, de la comptabilité, du management ;
  • la communication : s'exprimer à l'oral, devant un public, communiquer avec ses salariés ;
  • le secrétariat : rédiger des courriers, répondre au téléphone ;
  • les langues : discussion, vocabulaire professionnel.

La remise à niveau ne nécessite pas de diplôme préalable, mais des connaissances de bases, oubliées ou jamais utilisées, que la formation professionnelle permettra de raviver.

Notre conseil : ne soyez pas gêné ! Vous ne vous entendez pas avec la grammaire et l'orthographe ? Ne vous inquiétez pas de savoir ce que vont penser vos collègues, ou même vos salariés si vous êtes chef d'entreprise. Une fois la remise à niveau effectuée, vous ne ressentirez plus ce handicap.

Bon à savoir : la loi n° 2018-771 du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel a donné une nouvelle définition de l'action de formation en y incluant les actions d'apprentissage et a remplacé le terme « formation professionnelle continue » par « formation professionnelle » dans le Code du travail.

Comment bénéficier d'une remise à niveau ?

Si vous êtes salarié, vous pouvez réaliser une formation professionnelle continue de remise à niveau dans le cadre:

Bon à savoir : Moncompteformation est un nouveau service disponible via le site www.moncompteformation.gouv.fr ou une application mobile, qui permet au salarié de savoir de combien d’euros il dispose pour se former et de trouver une formation. L’achat d'une formation dans le cadre du CPF doit en revanche être effectué via l’application FranceConnect+, en utilisant l'identité numérique de La Poste dont le niveau de sécurité est renforcé. Cette mesure vise à réduire les achats de formations frauduleuses.

Les salariés de la fonction publique peuvent également bénéficier d'un CFP (congé de formation professionnelle). Si vous êtes demandeur d'emploi, plusieurs aides peuvent vous aider à financer votre remise à niveau.

Depuis le 1er janvier 2017, le CPF intègre le compte personnel d'activité (CPA) qui facilite l'accès à la consultation des crédits d'heures de formation et permet de bénéficier d'un accompagnement. Il comprend le CPF, le CEC (compte d'engagement citoyen) et le C2P (compte de prévention de la pénibilité).

Le CPA est ouvert aux fonctionnaires et aux agents contractuels des 3 fonctions publiques (État, territoriale et hospitalière) depuis le 19 janvier 2017. Leur CPA ne comprend que le CPF et le CEC. Les agents de la fonction publique ont été crédités de leurs premières heures de CPF, acquises pour l'année 2017, au 31 décembre 2017. Leur CPF est automatiquement alimenté depuis le 1er semestre 2018.

Bon à savoir : le CPF est ouvert aux travailleurs indépendants et professionnels libéraux depuis le 1er janvier 2018.

À noter : depuis le 1er janvier 2019, le CPF et le CEC sont crédités en euros et non plus en heures (loi n° 2018-771 du 5 septembre 2018). Le taux de conversion des heures du CPF est de 15 € par heure (décret n° 2018-1153 du 14 décembre 2018). Le taux de conversion des heures acquises au titre du CEC est fixé à 12 € par heure (décret n° 2018-1349 du 28 décembre 2018). Par ailleurs, le salarié finance directement sa formation avec les droits en euros acquis dans le cadre de son CPF et de son CEC, et non plus par le biais d'un OPCO (ex-OPCA).

Aussi dans la rubrique :

Définition et enjeux

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider